Sécateur, coupe, taille : quoi savoir ?

Difficile de se passer d’un sécateur au jardin. Passé un certain âge, on peut avoir besoin d’un outil très ergonomique pour pallier les problèmes d’arthrose, de tendinites et autres douleurs articulaires. Le sécateur à crémaillère s’avère l’outil indispensable au jardin.

Sécateur à crémaillère Jack Lumber

Sécateur à crémaillère Jack Lumber

L’outil ergonomique par définition

Quand on choisit un sécateur, on a besoin d’une bonne prise en main pour ne pas être obligé de s’y reprendre à trois fois. Il existe des sécateurs de différentes tailles, et même des modèles pour gauchers. Choisir le bon sécateur ne devrait donc pas être un problème en soi.
Un bon sécateur à crémaillère présente l’avantage d’avoir des poignées ergonomiques, recouvertes d’un matériau antidérapant. Même sans gants, la préhension sera facile et l’on n’aura pas à souffrir des ampoules.

Le sécateur à crémaillère, pour un travail facile

Avec le sécateur à crémaillère, le travail de taille est vraiment facilité. La technique de la crémaillère vient démultiplier la force naturelle de la main. On ouvre doucement la main jusqu’à ce qu’on entende un clic et on referme la main, plusieurs fois, jusqu’à la coupe de la branche.
Vous pourrez, grâce à ce système :

  • couper des branches de 2 à 3 centimètres d’épaisseur sans aucune fatigue,
  • tailler une haie entière sans réveiller votre arthrose,
  • rajeunir vos hortensias sans douleurs articulaires.

Vous parviendrez à couper des branches épaisses, même à bout de bras, sans aucune difficulté, en faisant jouer le mécanisme de la crémaillère. Vous pourrez aussi éliminer le bois mort situé en hauteur, sans effort supplémentaire.

L’outil idéal pour des coupes impeccables

Le sécateur à crémaillère va prolonger votre main avec bonheur. Il ne sera pas seulement votre outil de prédilection, il va devenir votre allié au quotidien. Sa lame est composée de carbure, ce qui la rend très résistante à tous les travaux de taille et de coupe, jusqu’à 3,5 centimètres. Si vous placez correctement votre outil, l’enclume sous la branche, du côté de la partie conservée, vous obtiendrez des coupes bien nettes, qui n’abîmeront pas vos arbustes.

Profitez du mois de janvier, le moins productif au jardin, pour tailler les arbres et arbustes : éliminer le bois mort, tailler les branches superflues, etc. C’est aussi le moment de tailler la glycine, en rabattant les jeunes branches à une main du vieux bois, toujours après un œil. Si vous habitez dans le sud de la France, profitez-en pour tailler vos lauriers roses et vos buddleias.
Janvier est aussi le mois idéal pour tailler au verger : framboisiers, cassissiers, groseilliers, mais aussi cerisiers, poiriers, pommiers et amandiers.

Vous le voyez, les travaux nécessitant un sécateur sont nombreux. Vous ne pourrez plus vous passer de votre sécateur à crémaillère quand vous l’aurez essayé.

Pour en savoir plus

Posté dans la catégorie Blog
1 commentaire » for Sécateur, coupe, taille : quoi savoir ?
  1. VINET dit :

    je cherche un sécateur manuel pour tirer les bois avec le moindre effort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez Jack Lumber !